Si mort à mors

Souviens-toi

 Etait-ce mai, novembre

 Ici ou là ?

 Etait-ce un lundi ?

 Je ne me souviens que d'un mur immense

 Mais nous étions ensemble

 Ensemble, nous l'avons franchi

 Souviens-toi

Etait-ce mai, novembre

 Ici ou là ?

 Etait-ce un lundi ?

 Je ne me souviens que d'un mur immense

 Mais nous étions ensemble

 Ensemble, nous l'avons franchi

 Reviens-moi

 De tes voyages si loin

 Reviens-moi

 Tout s'ajoute à ma vie

 J'ai besoin de nos chemins qui se croisent

 Quand le temps nous rassemble

 Ensemble, tout est plus joli.

Reviens-moi

 De tes voyages si loin

 Reviens-moi

 Tout s'ajoute à ma vie

 J'ai besoin de nos chemins qui se croisent

 Quand le temps nous rassemble

 Ensemble, tout est plus joli.

 

Ensemble

 Ensemble/

Ensemble

 

Souviens-toi

Ensemble

nous l'avons franchi

Si mort à mors

Si les matins de grisaille se teintent
S'ils ont couleur en la nuit qui s'éteint
Viendront d'opales lendemains
Reviendront des siècles d'or cent fois mille et mille aurores encore.

Si mort à mors duchesse, noble Dame
S'il n'en sera plus que poudre de corps
Dorme son cœur bordé d'or
Reviendront les siècles d'or cent fois mille et mille aurores encore.

Si moribonds sont les rois en ripaille
Si leurs prisons sont des cages sans fond
Vienne l'heure des évasions
Reviennent des siècles d'or cent fois mille et mille aurores encore

Si mort à mors duchesse, noble Dame
S'il n'en sera plus que poudre de corps
Dorme son cœur bordé d'or
Reviendront les siècles d'or cent fois mille et mille aurores encore.

Si mille soleils de métal prennent voile
Dix mille soleils de cristal font merveille
Viennent des lueurs de vermeil
Reviennent des siècles d'or cent fois mille et mille aurores encore

Si mort à mors duchesse, noble Dame
S'il n'en sera plus que poudre de corps
Dorme son cœur bordé d'or
Reviendront les siècles d'or cent fois mille et mille aurores encore.


Si mille brigands à l'encan font partage
Dix mille enfants des torrents font argent
Viennent des fleurs de safran
Reviennent des siècles d'or cent fois mille et mille aurores encore

Si mort à mors duchesse, noble Dame
S'il n'en sera plus que poudre de corps
Dorme son cœur bordé d'or
Reviendront les siècles d'or cent fois mille et m